Intervention de Xavier Guillauma élu de gauche au conseil municipal du 25 février

QUESTION ORALE XAVIER GUILLAUMA POUR LES ÉLUS DE GAUCHE CITOYENNE.
Xavier Guillauma éluLes élus de gauche ont été informés par Mme le Maire mardi soir 16 février de 2 initiatives prises par votre majorité municipale :
– d’une part, une lettre ouverte adressée au Préfet demandant l’expulsion des Roms du Moulin Boisseau ;
– et d’autre part, une pétition mise en ligne sur le site internet de la Ville de Carquefou.
Les élus de gauche n’ont pas signé votre lettre ouverte, et se sont immédiatement opposés à votre pétition.
2 réactions :
– La question n’est pas pour ou contre l’expulsion des Roms. Un bidonville s’est installé à Carquefou, sur un terrain sur lequel verra le jour un projet immobilier, et pour lequel le propriétaire, Nantes Métropole, a lancé une procédure judiciaire qui a abouti à un jugement d’évacuation. En conséquence, il n’y a que 2 questions qui prévalent, tout simplement : quand et comment ?
Quand, parce que le jugement pendant va s’appliquer à un moment ou un autre : il s’agit d’obtenir une date de la part du Préfet.
Et comment, parce qu’il s’agit d’une population en grande précarité, dont une trentaine d’enfants scolarisés sur Carquefou, et parce que comme vous le rappeliez au moment de vos vœux en ce début d’année, Mme le Maire, « ce problème doit être traité collectivement par les 24 communes afin d’éviter une nouvelle errance ». A quoi sert, en effet, de faire sortir le groupe du terrain si c’est pour revoir ce même groupe dans quelques semaines ou quelques mois sur un autre endroit de la commune ? Il s’agit d’anticiper et de préparer cette sortie.

– La pétition se révèle inutile et dangereuse. En tant qu’élue, vous avez la responsabilité, nous avons la responsabilité, de rassembler, d’apaiser des craintes, et aussi faire appliquer des règles de police. Cette pétition est dangereuse parce qu’elle attise les craintes et des haines, elle incite au rejet : vous avez ouvert une boîte de Pandore. De nombreux Carquefoliens et Carquefoliennes s’émeuvent et s’indignent de votre démarche. Une association nationale de lutte contre le racisme, le MRAP, a déjà communiqué pour dénoncer son existence, mettant en cause « la crédibilité de cette pétition, non modérée (les commentaires y sont libres), qui dresse une partie de la population contre une autre ». La base juridique de votre pétition est attaquée, et selon nos informations, le Défenseur des Droits, M. Jacques Toubon, a été saisi.
En 2 ans de mandature, vous avez déjà rayé d’un trait ce qui faisait le vivre ensemble à Carquefou, en supprimant les lieux et espaces d’expression populaire où des centaines et plusieurs milliers de Carquefoliens et Carquefoliennes se retrouvaient. Maintenant, vous continuez à détruire l’image de de la Ville par votre « pétition pour l’expulsion de Roms à Carquefou ». Nous vous demandons instamment de supprimer cette pétition.

Pour les élus de gauche, quand la majorité municipale va-t-elle retirer du site internet la « pétition pour l’expulsion du camp de Roms à Carquefou » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.