Précarité à la mairie de Carquefou ?

A la mairie de Carquefou, le pourcentage de contractuels progresse de 30% en un an.

Tout d’abord, quelques chiffres, Carquefou emploie 312 équivalents temps plein à Ville, 31 au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) et 11 au centre de congrès de la Fleuriaye, soit un total de 354 ETP. (chiffres 2018) des effectifs en légère baisse par rapport aux années précédentes.

Lors du Rapport d’Orientation budgétaire, Gilles Cavé est intervenu pour mettre en lumière la politique municipale de gestion du personnel :

  • Entre 2017 et 2018, le taux de contractuels pour la Ville est passé de 21 % à 29 % .
  • Au CCAS, le taux culmine même à 43 % de contractuels.
  • Certains agents enchaînent les CDD depuis près de 10 ans. De plus, comme le fait remarquer Gilles Cavé, cette précarité frappe surtout les femmes et plus amplement les catégories C.

Réponse lapidaire de Mme le Maire, après un long panégyrique de sa bonne gestion :  il ne s’agit pas d’une volonté de la ville mais que la ville rencontrait  des difficultés de recrutement, notamment sur les temps très partialisés  et un effort de  130.000 euros a été consenti pour les indemnités des agents.  Rappelons que la masse salariale de la Ville est de plus de 14 millions d’euros et que la ville dégage cette année une épargne de 4.9 millions. L’ « effort » réalisé pèse donc 0.009% de la masse salariale …

Notre ville est-elle incapable d’engager une réflexion de fond sur l’analyse des temps de travail à temps partiels pour réussir à les agréger vers des temps plus complets, de former ses agents pour leur permettre d’évoluer vers des emplois plus pérennes, afin  de leur offrir une plus grande stabilité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.